L’exposition « Planète Méditerranée » de Laurent Ballesta présentée pour la 1ère fois sur le festival !

Laurent Ballesta est un fidèle du festival international du film de voyage de Montpellier, on le sait ! D’abord président du jury du festival il a ensuite pris le rôle de maître de cérémonie du festival de Montpellier.

Il présentera en plus cette année pour la première fois son exposition « planète Méditerranée », réalisée durant l’expédition Gombessa 5 en été 2019.

Planète Méditerranée est une exposition de 50 photographies. 

Elle s’inscrit dans la continuité des derniers travaux d’illustration de Laurent Ballesta : Secrets d’Océans, Adélie Terre & Mer et 700 Requins dans la nuitPlanète Méditerranée est le fruit du travail personnel de Laurent Ballesta lors de l’expédition éponyme de juillet 2019, mais aussi la conclusion d’un travail plus global mené sur le long terme en Méditerranée. L’exposition présente donc les plus beaux clichés du biologiste photographe, des années 2010 à aujourd’hui.

L’équipe à bord de Gombessa 5

Accompagnées de textes minimalistes, les photographies de créatures rares jamais illustrées auparavant et de comportements inédits racontent au fil de l’exposition des histoires naturelles et des histoires vécues. De l’extraordinaire biodiversité des récifs coralligènes, aux grands paysages de la zone mésophotique, Laurent Ballesta initie un voyage dans ces écosystèmes d’un autre monde pourtant bien réels et appartenant à la même planète, la Planète Méditerranée.

Laurent Ballesta

A propos de Laurent Ballesta

Laurent Ballesta est un photographe Français originaire de Montpellier.

Il est l’auteur de 13 livres de photographie dédiés à la vie sauvage sous-marine. Co-créateur de la société Andromède Océanologie en 2000, il a dirigé plusieurs expéditions de grande ampleur durant les 10 dernières années. Ses Expéditions Gombessa reposent sur trois valeurs emblématiques : un mystère scientifique, un défi de plongée et la promesse d’images inédites. Des premières photographies du cœlacanthe prises par un plongeur à 120m de fond, jusqu’aux chasse des 700 requins de Fakarava la nuit, en passant par les plongées les plus longues et les plus profondes d’Antarctique, Laurent illustre le monde sous-marin avec un regard naturaliste et artistique.

En juillet 2019, Laurent a réalisé une première mondiale en mariant avec succès les moyens de la plongée à saturation initialement dédiée à l’exploitation offshore, avec les techniques de plongée autonome en recycleur à gestion électronique dans le but d’illustrer les écosystèmes profonds typiques de la Méditerranée, et de mettre en place des protocoles scientifiques à ces grandes profondeurs. Avec trois autres plongeurs, Antonin Guilbert, Yanick Gentil et Thibault Rauby, ils ont cohabité dans un module de 5m2 pressurisé jusqu’à 13 bars, soit l’équivalent de -120m de fond, pendant 28 jours. Quotidiennement, ils ont effectué des sorties pour explorer et étudier librement et sans limite de temps la zone crépusculaire entre 60 et 140 mètres de fond, de Marseille à Monaco.

A découvrir sur le festival du voyage et de l’aventure de Montpellier !

L’exposition sera à découvrir du vendredi 25 septembre au dimanche 27 septembre à la maison des relations internationales de Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *