phoksundo

Film en compétition officielle

Phoksundo

Vendredi 24 septembre  – 20h00
Salle Rabelais 

un film d'Antoine Janssens

Production : PANGONG Project | TOAST Production
Durée : 47 minutes
Pays : Népal – Suisse

S'y rendre

27 Boulevard Sarrail, 34000 Montpellier
Tramway : ligne 1 arrêt Comédie ou Corum 
Voiture : Parking Comédie

SYNOPSIS

SYNOPSIS

Phoksundo

Secrètement, ils rêvent de pouvoir un jour explorer la face cachée d’une des nombreuses étendues d’eau que compte la chaîne Himalayenne. Ces lacs perchés, remplis de légendes, à côté desquels ils sont maintes fois passé lors d’aventures sac au dos.
En 2017, cinq plongeurs suisses décident de se lancer dans l’aventure : réunir deux univers, la montagne et la plongée, pour partir s’immerger dans ces eaux d’altitude.

Après de multiples rebondissements, leur chemin les mène au Népal, à 3600 mètres d’alitude, dans un lac aux couleurs turquoises nommé
«Phoksundo». Ce projet hors du commun dans lequel ils s’engagent corps et âme regorge de défis physiologiques, logistiques et humains… Mais l’aventure ne se cache pas forcement là où ils pensent la trouver.

Le mot du réal’

Retranscrire le plus fidèlement possible ce que l’équipe a vécu pendant son aventure en Himalaya, voici l’idée du documentaire. Pas de storyboard ni même une structuration trop précise du film à l’avance. Je souhaitais laisser une place importante à l’inconnu. J’avais un certain fil conducteur en tête mais uniquement dans le but de ne pas se perdre. La structure du film s’est construite par elle-même façonnée par ce que nous vivions jour après jour. Un des plus gros challenge était de réussir à filmer chacun des moments importants de cette expédition. Le contenu doit être créé sur le moment en fonction de l’environnement qui nous entoure et des actions de chacun.
Ce fût une expérience très enrichissante que de réaliser un film hors des formats «clippés» et «publicitaires» sur lesquels je suis habituellement amené à travailler. Le défi est de taille: Embarquer les spectateurs et leur faire vivre une expérience au plus proche de celle que nous avons vécue là-haut. Je suis rentré de cette aventure avec des souvenirs plein la tête et le plaisir d’avoir partagé ces moments avec des personnes que je peux désormais appeler des amis.

En savoir plus sur le film…

En Suisse, on est entouré des montagnes, jonchées de petits lacs. Difficile donc de ne pas succomber à la tentation d’aller y tremper une palme. Les plongées dans les lacs d’altitude sont magiques ! L’eau y est souvent très claire et les fonds marins témoignent de l’histoire du lieu avec des éboulis, des arbres drainés par les crues et les tempêtes, ce qui donne des ambiances mystérieuses et fantastiques. C’est donc des plongées qu’on fait régulièrement et qui demandent une approche un peu différente de la plongée classique. L’eau y est froide, l’accès demande souvent plus de logistique.
Jean-Pierre Baiardi, un membre de l’équipe, voyage depuis plus de trente ans en Inde et au Népal, sac au dos à travers l’Himalaya. Il nous a donc parlé de ces lacs perchés à plus de 3000 mètres, mystérieux et dont personne n’a encore pu témoigner de ce qu’il y avait sous la surface. Il n’en fallait pas plus pour nous motiver ! L’idée d’associer la plongée et la montagne, ce challenge logistique de réussir à amener notre matériel tout là-bas, tout là-haut… on s’est lancé dans l’aventure !

Si Galerie

Parce que vous êtes curieux

Suivez-nous !

Ça bouge avec What a Trip ! Inscrivez-vous pour rester informé

>