push bush

Film en compétition officielle

Push Bush

samedi 24 sept. 2022 – 13h00
Salle Rabelais

un film de Cédric Béjeannin

Production : Mizenboite
Durée : 52 minutes
Pays : Namibie

S'y rendre

27 Boulevard Sarrail, 34000 Montpellier
Tramway : ligne 1 arrêt Comédie ou Corum
Voiture : Parking Comédie ou Corum

SYNOPSIS

SYNOPSIS

Push Bush

Push Bush, c’est 3000 km à travers un paysage minéral, sur les pierres et le sable d’une piste rebondissante. C’est une immersion dans un environnement fait de « rien », ni de « personne », de chaleur étouffante et de vent., C’est l’expérience intime d’un des pays les moins peuplés et les plus secs au monde. C’est aussi un exercice de lâcher prise, dans un pays où, même invisible, la présence de la faune sauvage est palpable tous les jours. C’est l’expérience intime de ses propres capacités d’adaptation , dans un environnement plus grand, plus fort que soi, alors que tout laisse à croire que « c’est impossible ».

À propos de l’aventurière

Je voyage à vélo depuis bientôt 20 ans. Je pense qu’il y a une part de « réparation du corps blessé » dans tout ce que j’ai entrepris depuis 20 ans. Je continue à découvrir des compétences et des aptitudes sur mon vélo, qui ne se dévoilent que rarement dans mon quotidien.

Je cherche régulièrement à aller questionner mon rapport à la Nature, en allant m’immerger dans des environnements qui me dépassent. Ca permet de comprendre et et d’apprendre sur la place de l’être humain dans son environnement.

Le questionnement sur le rapport de l’homme à la nature me semble essentiel, après les deux années un peu troubles que nous avons vécues collectivement. A ma petite échelle, j’essaie de transmettre mon amour de la nature et la fascination qu’elle provoque tous les jours en moi. A nous collectivement, d’en prendre soin, de minimiser la trace de l’homme. Oui, on peut traverser deux déserts à vélo et sans moteur électrique ! C’est possible. C’est fascinant, c’est enthousiasmant !

L’autre thématique traitée est bien évidemment le handicap, mais je l’espère pas trop présent dans le film. Finalement, la thématique traitée, n’est pas tant le handicap en tant que tel, mais les capacités, les aptitudes et les compétences  inexplorées et inexploitées que l’aventure révèle, par la force des choses.

Tout le monde est capable de grandes choses. Mais parfois le quotidien, notre environnement inhibe ces compétences. Et certaines personnes ne se croient pas ou plus capables. 

Le rapport direct et sans chichis à une nature brute, parfois douce, mais plus souvent rugueuse, permet de révéler des capacités, de grandir et de continuer à apprendre, sur soi, sur les autres, sur le monde qui nous entoure.

Le film en images…

ça peut vous intéresser !

Suivez-nous !

Ça bouge avec What a Trip ! Inscrivez-vous pour rester informé

>